Site d’informations alternatives de La Côte St André

Conseil communautaire 23 janvier 2017

31 janvier 2017 17 h 35 min

Lors du conseil communautaire du lundi 23 janvier 2017, la validation de la modification du PLU et de l’AVAP sur le jardin de ville et le château Louis XI était soumise au vote des participants de cette assemblée. C’était la première fois que, depuis la prise de la compétence “urbanisme” par la Com’Com, une telle décision était mise en débat. Ce qui conférait à ce dossier un caractère particulier, indépendamment de son contenu. Jacky Laverdure, (seul représentant de notre groupe à ce conseil) a pris la parole pour argumenter auprès des conseillers notre opposition à ces modifications.

Vous trouverez, sous ce lien, le compte-rendu de son intervention et les résultats du vote du conseil communautaire.

Assemblée Générale

17 janvier 2017 15 h 30 min

L’assemblée générale de l’association a eu lieu le Mardi 10 janvier 2017

Retrouvez, sous ce lien, le rapport moral du président prononcé à cette occasion.

Lire le compte-rendu paru dans le Dauphiné Libéré du 21 janvier 2017

Du neuf sur le blog

27 décembre 2016 11 h 58 min
  • Compte-rendu et interventions lors du conseil municipal du 15 décembre 2016 : suivre le lien

AVAP-PLU Conclusions du commissaire enquêteur

16 décembre 2016 11 h 43 min

Le commissaire enquêteur a rendu public ses conclusions sur le site de la communauté de communes.
Afin de vous épargner un itinéraire de recherche laborieux, vous trouverez sous les liens suivants :

Dans les deux cas, l‘avis est favorable assorti des recommandations suivantes :

  • “Le commissaire enquêteur encourage la commune à renforcer très en amont l’information et la concertation sur ses projets.
  • La présentation matérielle des documents de l’AVAP (règlement et rapport de présentation) devra être revue.
  • Il conviendra de relire attentivement tous les documents et de rectifier les quelques erreurs matérielles qui s’y trouvent (PLU).”

Ce que l’on peut retenir :

  • A propos de la révision du PLU, le sentiment du commissaire-enquêteur est ainsi résumé : “La population s’est fortement mobilisée durant l‘enquête concernant la déclaration de projet. Plus d’une cinquantaine de personnes se sont présentées durant les permanences, certaines revenant plusieurs fois pour des compléments d’information, pour exposer des remarques ou pour les inscrire dans les registres. De très nombreux courriers ou courriels ont par ailleurs été adressés ou déposés en mairie, ou au siège de Bièvre Isère Communauté, à l’attention du commissaire enquêteur, ou lui ont été remis en main propre. Le commissaire enquêteur en a pris connaissance au fur et à mesure des permanences. Tous ces écrits ont été annexés dans les registres d’enquête. Le commissaire enquêteur a reçu toutes les personnes qui le souhaitaient.”
  • A propos de la révision de l’AVAP, le sentiment du commissaire-enquêteur est ainsi résumé : “La population s’est raisonnablement mobilisée durant l‘enquête concernant la révision de l’AVAP. Plus d’une trentaine de personnes se sont présentées durant les permanences, certaines revenant plusieurs fois pour des compléments d’information, pour exposer des remarques ou pour les inscrire dans les registres.”

 Merci à toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés contre ces projets.
La cause n’est pas perdue pour autant.

 

Enquêtes Jardin de ville

17 octobre 2016 10 h 31 min

Les 2 raisons évidentes de dire  NON  à un parking sur  le Jardin de Ville 

1- Un projet inutile …

Le besoin de places de stationnement ne peut pas justifier le projet…. Tous les comptages que nous avons effectués ont montré l’inutilité de ce parking. D’ailleurs, vous pouvez vérifier qu’il y a toujours des places libres sur la Place Berlioz, le Parking Bains-Douches ou le Parking du Pavillon.

…donc un gaspillage des deniers publics, le contraire d’une gestion rigoureuse de l’argent des contribuables qui attendent la réalisation de projets indiscutables pour leur nécessité.

2- Un projet à contre-courant

Aujourd’hui, toutes les villes recherchent à créer en centre-ville des espaces verts, des espaces de respiration et de détente. Nous, nous ferions le contraire.

  • Un gâchis environnemental : diminution de l’espace vert et suppression des deux Espaces Boisés Classés, permettant l’abattage de tous les arbres  gênants !
  • Un soutien à l’économie plus que limité: Quelques dizaines de places nouvelles créées à comparer aux 1 431 places dans et à proximité du centre ancien ». Tout ça pour ça ?
  • Un espace de « Bien vivre ensemble » sacrifié: Il doit continuer à jouer pleinement son rôle d’espace de détente, de rencontre, de jeu  pour les habitants du centre ville, les familles et les enfants, les lycéens et collégiens sans oublier les touristes.

Ensemble, gardons et embellissons le Jardin de Ville, le seul espace vert du Centre Ville facile d’accès

Lire également notre analyse pour vous aider dans vos commentaires sur les registres

Visualiser l’impact sur la cour du château …