Rassemblement pour le Jardin de ville

Home / Actualité / Rassemblement pour le Jardin de ville

Rassemblement pour le Jardin de ville

Le rassemblement du 30 juin 2017 a été l’occasion de faire le point :

  • sur l’état du dossier,
  • d’évoquer l’absence de réponse de la Communauté de Communes (et par conséquent du rejet du recours gracieux),
  • d’esquisser les suites à donner,
  • et surtout de continuer à marteler que des solutions alternatives existent.

Nos PROPOSITIONS ALTERNATIVES au projet … au moindre coût

Une sortie nord comme prévue au PLU (OAP Berlioz) au parking Bains/Douches :

  • régulerait facilement la répartition des véhicules sur les 3 parkings.
  • éviterait de détruire 28 places du parking Bains-Douches

Des places nouvelles peuvent être créées le long du boulevard de Lattre De Tassigny,
sans amputer le Jardin de Ville, et au Nord du parking du lycée (en cours d’aménagement)

  • permettront de “soulager” le parking de la place du Pavillon
  • libèreront une quinzaine de places Allée Jean Jaurès le long de la propriété Rocher,
    dans la descente vers la Cité Scolaire.

Réhabiliter la Ferme « De Chastenet » Propriété de la Communauté de Communes Bièvre Isère, ce qui permettrait de « sauver » ce patrimoine public tout en disposant d’un Office du Tourisme spacieux dans un bâtiment emblématique (* voir le rappel historique ci-dessous).

Et pour changer d’époque, nous avons préconisé dès 2015 la mise en place d’une navette, essentiellement le jeudi matin :

  • L’essentiel des problèmes de stationnement est réglé.
  • On rend service à nos propres habitants
  • des quartiers Sud qui veulent aller en Centre-Ville et ses services ainsi qu’au Marché
  • du Centre-Ville qui veulent se rendre à Aqualib, à la Médiathèque….
  • Des parkings-relais existent pour « limiter » les véhicules au centre : à Aqualib, au Château, …

 

 

 

 

(*) rappel historique.

La Place du Pavillon était autrefois une serve (réserve d’eau), visible en bas du plan de 1832. Elle alimentait un moulin situé « hors les murs » de la ville (au niveau de l’hôtel des impôts), avec, attenante à la place, la ferme en pisé qui est face à l’Hôtel des Impôts.
Cette propriété appartenait à la famille Berlioz, le moulin était le « moulin Berlioz », la ferme était habitée par le métayer de la famille Berlioz.
Tout le tènement a été vendu à la famille De Chastenet. En 1952 est ouvert le Boulevard de Lattre de Tassigny. C’est en 1957 que la famille De Chastenet et la Mairie ont signé un bail emphytéotique de 99 ans qui stipulait : « le présent bail a pour but de permettre à la ville de la Côte-Saint-André l’aménagement d’un jardin public et d’un jardin d’enfants sur la parcelle louée ».
Le bail a été dénoncé par la mairie fin février 2001.
AUJOURD’HUI : La ferme en pisé est aujourd’hui propriété de notre Communauté de Communes Bièvre Isère Communauté.
Et il faut bien admettre que, vu l’état du bâtiment, la Communauté de Communes doit rapidement le réhabiliter avant de devoir le raser, ce qui s’apparenterait à un gâchis. Ce bâtiment a d’ailleurs été acheté afin d’y installer l’Office du tourisme… qui est toujours dans un bâtiment modulaire sur la Place Berlioz. Ce serait un vrai plus pour le tourisme, pour le stationnement et aussi pour le patrimoine public.